Mise en relation

Merci ! Nous avons bien reçu votre demande de mise en relation et vous recontactons dès que possible.
Une erreur s'est produite lors de la soumission du formulaire, merci de vérifier son remplissage et de le soumettre à nouveau.
Épargne

Epargne immobilière : quelles solutions en 2022?

Temps de lecture :
5 min

Selon une récente étude menée par Statista, l’épargne immobilière serait, avec l’assurance vie et le livret A, le placement le plus plébiscité par les Français (source : Statista étude de novembre 2020).

Pourtant, la palette de placements immobiliers disponible reste encore méconnue de la plupart des investisseurs potentiels. Ce manque de visibilité empêche bien souvent les épargnants désireux d’investir dans l’immobilier de faire le bon choix.

L'effort d’épargne immobilière pour préparer l’avenir demande d’en saisir clairement le fonctionnement, les objectifs,  les options et les risques.

Acteur émergent et disruptif sur le marché de l’investissement immobilier, Iroko souhaite rendre accessible au plus grand nombre des solutions d'épargne.

Et lève le voile sur les tenants et les aboutissants de l’épargne immobilière en 2022.

I. Qu’est-ce que l'épargne immobilière?

L’épargne immobilière consiste à placer une somme d’argent dans des actifs immobiliers, c'est-à-dire :

  • des immeubles d’habitation
  • des bureaux
  • des locaux commerciaux.

Les placements d’épargne immobilière sont nombreux. De façon générale, deux voies existent. L’investissement direct et indirect.

1) L’investissement immobilier direct

Il consiste à acheter un bien immobilier pour le gérer seul ou avec l’aide d’un professionnel.

A ce jour, seulement 6% des Français gèrent un ou plusieurs biens en direct par le biais d’un investissement locatif. Car cela demande du temps, un capital financier important. Et des compétences en matière de gestion locative.

2) L’investissement immobilier indirect

Il passe par un organisme de placement collectif que cela soit un OPCI : Organisme de placement collectif immobilier ou une SCPI : Société civile de placement immobilier. C’est ce que l’on appelle communément la pierre-papier.

Investir dans l’épargne immobilière indirecte est plus simple à engager car cela demande un apport moins important que pour un investissement en direct. De plus, le ou les biens dans lesquels on investit sont gérés par une société intermédiaire appelée société de gestion de portefeuille. Ces sociétés sont en France régulées par l’autorité des marchés financiers. Cette solution d’investissement présente des avantages en contrepartie de frais de gestion payés à la société de gestion : pas de locataire à trouver ni de gestion des éventuels litiges.

Néanmoins, investir dans l’épargne immobilière indirecte nécessite de bien connaître les différentes formules qui existent sur le marché afin de faire un choix éclairé.

3) Investir selon son profil d’épargnant

Il est aussi important de se poser les bonnes questions en tant qu’investisseur. Qu’attendez-vous d’un placement d’épargne immobilière ? Quel niveau de risque êtes-vous prêt à accepter ? Quel est votre objectif ? Quelle est votre situation financière et fiscale ? Aurez-vous besoin de liquidités ?

S’interroger en amont est un gage de sérieux et vous aidera à affiner votre projet. Échanger avec un expert peut aussi vous aider à y voir plus clair.

II. Pourquoi investir via un produit d’épargne immobilière ?

Investir dans un produit d’épargne immobilière permet de répondre à des objectifs variés et différents selon votre âge, votre situation et votre patrimoine existant. Quel que soit l’objectif, on parle plutôt d’investissements à long terme (supérieur 7 ans).

Il est important d’avoir en tête qu’investir en immobilier est un investissement long terme qui comporte plusieurs risques dont le risque de perte en capital, le risque lié au marché immobilier, à la commercialisation des locaux et ainsi qu’un risque de liquidité.

1) Diversifier votre patrimoine existant

Diversifier ses placements financiers est un bon moyen de faire fructifier son épargne tout en diluant les risques liés à une surexposition à un secteur.

Entre laisser dormir la majorité de son épargne sur un livret A et placer 100% de ses économies sur des actifs risqués, il y a tout un panel de placements présentant des intérêts et des fonctionnements différents, avec des risques gradués.

L’épargne immobilière en fait partie.

2) Construire un patrimoine solide

Selon votre profil, se constituer un patrimoine peut signifier préparer votre retraite ou anticiper la transmission d’un capital pour protéger votre famille.

Quel que soit le projet, l’épargne immobilière est un moyen de placer son argent à horizon de 10 ans et d’investir avec un faible ticket d’entrée quand on investit par exemple via une SCPI.

Ainsi, quel que soit votre objectif, votre investissement mérite d’y accorder du temps et de comparer les offres.

3) Optimiser votre situation fiscale

Évaluer votre situation fiscale vous permettra de faire des choix d’investissement incluant ou non des avantages fiscaux spécifiques.

Selon votre situation il sera par exemple plus judicieux d’investir comptant, en démembrement ou à crédit et de bien connaître la fiscalité à la revente d’un bien immobilier ou de titres de propriété en vue de réaliser une plus-value.

Pour rappel, le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chacun et est susceptible d'être modifié ultérieurement. De plus, dans le cadre d'un investissement par crédit, l’immobilier ne garantissant aucun rendement, les dividendes/loyers reçus ne peuvent pas être suffisants pour rembourser le crédit et vous devrez payer la différence.

III. Quelles solutions d’épargne immobilière existe-t-il ?

Comme nous l’avons dit précédemment, deux voies s’offrent à vous pour investir dans une solution d’épargne immobilière. La voie directe et la voie indirecte.

1) L’épargne immobilière en direct

Investir dans de l’immobilier locatif en direct est investissement plutôt réservé aux investisseurs avertis et qui disposent de temps pour bien choisir leur actif immobilier et d’expertise suffisante en matière d’immobilier, de gestion locative.

En direct, il est par exemple nécessaire de bien connaître la réalité de terrain et donc de visiter (beaucoup) avant de décider d’investir. L’emplacement peut en effet influer sur la stabilité de vos locataires. Gare au taux d’occupation en berne car vous ne disposerez pas (ou peu) de marge de sécurité.

Neuf ou ancien? Cible étudiante ou non? Location nue ou meublée? Vous devrez trancher sur de nombreuses options quant à la typologie du bien immobilier et des locataires.

Enfin, gardez à l’esprit que l’épargne immobilière en direct nécessite une capacité d’investissement et d’engagement conséquente. Comptez à minima 12 ans d’engagement pour du Pinel avec un risque de déficit foncier sans garantie de plus value à la revente.

En résumé, quel que soit votre choix veillez à scruter :

  • L’emplacement et le type de bien
  • Le rendement locatif
  • La fiscalité
  • Le type de bail locatif (nu ou meublé)
  • Les frais de gestion

2) L’épargne immobilière indirecte ou “pierre papier”

L’épargne immobilière indirecte se fait par le biais d’un organisme de placement immobilier qui collecte les fonds auprès des épargnants pour acheter et gérer des biens immobiliers qu’ils soient résidentiels ou à usage commercial.

En souscrivant des parts sous forme de titres de propriété avec d’autres investisseurs, vous achetez une partie d’un patrimoine immobilier en vue de percevoir d’éventuelles plus-values mais aussi des potentiels revenus locatifs.

Tous les fonds immobiliers de placement doivent respecter la réglementation de l’Autorité des Marchés Financiers et les réglementations européennes.

Ces fonds appartiennent principalement à 3 catégories :

  • les OPCVM immobiliers

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières sont majoritairement investis dans des sociétés cotées en bourse comme des sociétés foncières, des promoteurs ou des sociétés de construction immobilière.

Considérés comme des placements boursiers ils peuvent prendre la forme d’une SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) ou d’un Fonds Commun de Placement (FCP)

À ce titre, ils sont soumis aux fluctuations du marché et comportent un risque élevé de perte en capital. Les actifs sont également soumis à un risque lié au marché immobilier.

  • Les OPCI

Les organismes de Placement Collectif Immobilier sont des sociétés de placement immobilier à capital variable proches des SCPI.

A noter !

Les OPCI ne sont obligés d’investir que 60% de leur capital en actifs immobiliers. Les 40% restants sont en général investis en actions cotées ce qui en fait un placement plus incertain du fait d’investissements soumis aux aléas des produits financiers, monétaires et obligataires.

À ce titre, ils sont également soumis aux fluctuations du marché, comportent un risque de perte en capital, un risque lié au marché immobilier, à la commercialisation des locaux et à leur gestion et un risque de liquidité.

  • Les SCPI

Les sociétés civiles de placement immobilier comme Iroko sont des sociétés de placement immobilier collectif qui investissent 100% de leur capital dans l’acquisition et la gestion d’un parc immobilier destiné à la location.

Investir en SCPI est un investissement long terme qui comporte plusieurs risques dont le risque de perte en capital, le risque lié au marché immobilier, à la commercialisation des locaux et à leur gestion. La liquidité n’est pas garantie.

IV. Quels critères prendre en compte pour le choix d’une SCPI ?

Valeur refuge en vogue, l’achat de parts de SCPI peut être un placement potentiellement rentable si vous savez toutefois prêter attention à certains critères en vous posant les bonnes questions.

  • Quels frais allez-vous régler ?

Les différents frais peuvent réduire la performance de votre investissement. Voici ceux que vous pouvez rencontrer :

  • Les frais de souscription
  • La commission sur encaissement des loyers
  • La commission d’acquisition
  • La commission de cession
  • La commission de suivi de travaux
  • Les frais de gestion

Bon à savoir ! Iroko ZEN ne demandera aucun frais de souscription ce qui peut représenter une économie de 9 à 12% du montant de vos parts. L’ensemble des frais sont indiqués dans la note d’information du fonds. La note d’information est disponible sur iroko.eu

  • Quelle est la stratégie d’investissement de la SCPI ?

Privilégiez un parc immobilier diversifié, entretenu et bien situé! Secteurs d’activité, zones géographiques…

  • Quels sont les délais d’investissement ?

Quand allez-vous commencer à percevoir des loyers ? Certains délais de jouissance peuvent être plus longs (3 à 6 mois) avec des loyers trimestriels et des dividendes versés annuellement. Autant d’argent qui ne rentrera pas tout de suite dans votre poche selon la SCPI choisie.

Bon à savoir : Iroko ZEN est une SCPI atypique qui propose un versement mensuel non garanti de dividendes avec un délai de jouissance de 3 mois plein (1er jour du 4ème mois).

A savoir avant d’investir

  • Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
  • Acheter des parts dans une SCPI est un investissement immobilier long terme. Nous vous recommandons une durée de placement de plus de 7 ans.
  • Comme tout placement, celui-ci comporte des risques. Le capital investi et les revenus ne sont pas garantis : ils sont liés aux évolutions du marché de l'immobilier et au bon paiement des loyers par les locataires.
  • La liquidité et donc le rachat des parts n’est pas garanti
  • Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement.

Ceci est une communication publicitaire. Veuillez vous référer à la note d'information et au DIC de la SCPI Iroko ZEN avant de prendre toute décision finale d'investissement. Renseignez-vous sur Iroko.eu avant d’investir.‍

Investissement locatif
Quelle est la durée d'investissement recommandée en SCPI ?
100
100
100
100
Immeuble en location
Publié le
July 1, 2022
Antoine Charbonneau
Chargé des Relations Investisseurs

Suivez toute l'actualité d'Iroko en vous inscrivant à notre newsletter

Articles les plus vus