Pourquoi et comment investir après son premier enfant

Antoine Charbonneau
Chargé des Relations Investisseurs
October 26, 2021
,
Épargne


Lorsque l’on devient parent, on a tendance à vouloir assurer les arrières de son enfant. Pourquoi épargner après son premier enfant est important ? Comment le faire sans prendre trop de risques ? Nous vous partageons notre retour d’expérience sur le sujet. 


Investir pour préparer l’avenir

photo d'un enfant qui tient la main à ses parents

Il existe bon nombre de raisons d'épargner le plus tôt possible pour votre enfant. Cela peut être par exemple pour un projet précis (par exemple l’achat d’un premier vélo ou d’une voiture). Ou pour plus tard afin de lui donner un petit coup de pouce dans son indépendance (typiquement le financement de ses études ou l’achat d’un appartement). Ou encore pour avoir une réserve face à des dépenses imprévues. Peu importe la raison, investir pour son enfant est un geste important qui pourra lui permettre de réaliser ses projets. Épargner le plus tôt possible est donc le mieux pour constituer un patrimoine conséquent. 

Pour cela, plusieurs solutions, plus ou moins rémunératrices, s’offrent à vous. Parmi elles, la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) s’avère avantageuse. Concrètement, c'est une structure qui permet de réunir des épargnant·es autour d’un projet immobilier de grande ampleur.


La SCPI, un placement immobilier pertinent


Voici 3 avantages à investir dans une SCPI dès votre premier enfant :

1 - Une solution qui laisse du temps pour faire fructifier votre argent

En investissant dès la naissance de votre enfant dans une SCPI, vous allez avoir le temps de faire travailler votre épargne. Effectivement, les SCPI ont un horizon d’investissement long (entre 7 et 10 ans en moyenne). De plus, via une SCPI vous pouvez investir avec un démembrement (technique qui vise à ventiler la pleine propriété entre l’usufruit et la nue-propriété). Concrètement, cette méthode peut avoir deux avantages pour vous :

- vous éviter l’imposition pendant la durée de démembrement choisie. 

- à l’issue du démembrement, deux situations possibles. Soit, vous percevez la quote-part des loyers sur le prix de la part en pleine propriété. Soit, en cas de revente, vous évitez la fiscalité sur la plus-value générée par la décote. De quoi bénéficier d’un revenu intéressant, par exemple pour financer les études de votre enfant.


2 - Une solution sans contrainte de gestion

Avec l’arrivée d’un·e tout·e-petit·e, ce n’est pas toujours évident de s’occuper des démarches administratives liées à son investissement. Le gros plus d’une SCPI, c’est que vous n’avez rien à gérer. Les expert·es de la société gèrent tout de A à Z (que ce soit pour la constitution du patrimoine, la gestion avec les locataires, la maintenance des biens immobiliers ou encore le versement de vos dividendes). Ces derniers vous informent régulièrement sur tous les sujets. De cette manière, vous êtes serein·e et vous pouvez profiter pleinement de votre famille.

Bon à savoir : la SCPI est un des produits les plus transparents du marché (car réglementée par l’Autorité des Marchés Financiers).


3 - Une solution avec moins de risques

photo d'une famille avec son enfant

Bien sûr, tout placement présente une part de risque. Cependant, les SCPI sont des placements concrets, moins volatiles que la bourse. En termes de rendement, depuis quelques années, les SCPI affichent des performances régulières et élevées : en 2019, leur rendement moyen s’établissait à 4,40% (contre 0,75% pour les livrets A par exemple). Autres critères rassurants des SCPI : la diversification des portefeuilles (via des acquisitions dans différentes villes ou un positionnement sur divers secteurs d’activité) et la mutualisation des risques. Plus concrètement, comme vous ne détenez pas un immeuble en particulier mais des parts de l’ensemble du patrimoine de la SCPI, les risques sont partagés (par exemple en cas d’impayés ou de sinistres). Ainsi, si vous êtes à la recherche d’une valeur refuge pour vous et votre enfant, la SCPI se révèle être une option judicieuse pour investir.

Cela vous donne envie de creuser le sujet ? C’est par ici pour découvrir notre solution d’épargne immobilière simple, performante et engagée. 


3 éléments à avoir en tête avant d’investir

- Acheter des parts dans une SCPI est un investissement immobilier long terme. Nous vous recommandons une durée de placement de plus de 7 ans.

- Comme tout placement, celui-ci comporte des risques. Le capital investi et les revenus ne sont pas garantis : ils sont liés aux évolutions du marché de l'immobilier et au bon paiement des loyers par les locataires.

- Nous précisons également qu’Iroko ne garantit pas le rachat de vos parts et ne fait pas de conseil en investissement.

Antoine Charbonneau
Chargé des Relations Investisseurs
October 26, 2021

La crème des articles d'Iroko

De la même catégorie