Mise en relation

Merci ! Nous avons bien reçu votre demande de mise en relation et vous recontactons dès que possible.
Une erreur s'est produite lors de la soumission du formulaire, merci de vérifier son remplissage et de le soumettre à nouveau.
Immobilier

SCPI et inflation : Quels sont les risques ?

SCPI
Temps de lecture :
7 min

En octobre 2022, l’inflation a atteint un pic à + 6,2 % en France, impactant directement le coût de la vie et l’épargne des Français. L’inflation n’est pas sans effet sur l’épargne réglementée. Les livrets faiblement rémunérés comme le Livret A, le LEP ou encore le LDDS ne couvrent pas l’inflation et peuvent entraîner une perte du pouvoir d’achat des épargnants. Pour ne pas être lésé, il est important de se tourner vers des placements plus dynamiques, comme les SCPI, par exemple. Avec leurs revenus potentiellement réguliers et leurs rendements relativement intéressants (4,49 % en 2021, les SCPI, lorsqu’elles sont bien choisies, peuvent représenter des solutions pertinentes pour contrer l’inflation. SCPI et inflation : quels sont les risques ? Explications.

1) Périodes inflationnistes : quels risques pour les placements ?

Pendant les périodes d’inflation, il est essentiel de protéger son épargne. Toutefois, cela n’est pas toujours possible avec les placements traditionnels (livrets réglementés, assurances vie en fonds euros, etc.), car leur rendement est bien inférieur au taux d’inflation.

a) L’impact de l’inflation sur les livrets d’épargne réglementés

Calculée chaque trimestre par l’INSEE, l’inflation est un indice qui mesure l’augmentation des prix au fil du temps. Si l’inflation impacte le coût de la vie des Français, elle n’est pas non plus sans danger sur leur épargne, notamment celle faiblement rémunérée.

En effet, les livrets rémunérés non risqués comme le Livret A, le LEP, le LDDS et les fonds euros des assurances vie offrent des rendements souvent bien inférieurs aux taux d’inflation. Actuellement, le Livret A et le LDDS sont rémunérés à hauteur de 2 % et le LEP à hauteur de 4,6 %. Ces taux restent bien inférieurs aux taux d’inflation qui a atteint 6,2 % en octobre dernier.

Concrètement, cela signifie que placer de l’argent sur ces supports fait perdre du pouvoir d’achat (et donc de l’argent) aux investisseurs. Afin de limiter ces conséquences négatives, il convient de remettre en question la manière d’investir son argent et se tourner vers des instruments financiers plus dynamiques et moins impactés par l’inflation. C’est notamment le cas des sociétés civiles de placement immobilier. Les SCPI ne sont, certes, pas sans risques, mais permettent aux épargnants de conserver un certain pouvoir d’achat grâce à des rendements plus élevés et parfois supérieurs au taux d’inflation.

b) L’immobilier : les loyers indexés en cas d’inflation

L’immobilier est généralement moins volatil que les produits financiers et est également moins exposé à la conjoncture économique.

Par ailleurs, l’Indice de Référence des Loyers (IRL) du tertiaire est indexé à l’inflation. Autrement dit, le montant des loyers est directement lié à l’indice des prix à la consommation : lorsque les prix à la consommation augmentent, les loyers suivent cette tendance. Certes, l’ajustement est généralement différé et partiel, mais cela constitue un moyen de ne pas perdre d’argent face aux prix qui sont en constante évolution.

2) SCPI et inflation : quelles sont les conséquences ?

Quelles sont les conséquences de l’inflation sur les SCPI ? Comme expliqué précédemment, l’immobilier, et par extension les SCPI, reste une valeur sûre en période d’inflation. Concrètement, les SCPI disposent de différents leviers pour faire face à l’inflation :

  • les loyers des immeubles qu’elles possèdent sont indexés sur l’inflation ;
  • la plupart des SCPI louent leur patrimoine à des plusieurs locataires. Elles s’assurent de leurs capacités d’assumer les hausses de loyers relatives à l’inflation même si l’on ne peut jamais à l’abri de faillite d’un ou plusieurs des locataires ;
  • les rendements potentiels des SCPI peuvent être supérieurs au taux de l’inflation actuel (environ 6,2 % selon l’INSEE) ****;

a) Des rendements potentiellement élevés et un placement non coté en Bourse

Bien que les performances passées ne présagent pas des performances futures, les SCPI proposent en 2021 et 2022 des rendements autour de 4,50 % en moyenne pondérée et jusqu’à plus de 7 % pour les meilleures d’entre elles. Il s’agit donc d’un placement pouvant contrer la hausse des prix et ne pas perdre d’argent, surtout si l’investisseur se tourne vers une SCPI dont les rendements sont au-dessus des taux d’inflation.

Notez, par ailleurs, que les SCPI ne sont pas cotées en Bourse. Elles ne subissent donc pas les mêmes variations spéculatives qui existent lors des annonces inflationnistes.

b) Le risque de crédit avec la hausse des taux d’intérêt

Les périodes inflationnistes entraînent en général une hausse des taux d’intérêt de la part des organismes de la banque central et par conséquence auprès des établissements de crédit. En effet, la Banque Centrale Européenne a décidé d’augmenter son taux directeur de 0,50% en juillet, puis 0,75% en septembre 2022 afin de tenter d’enrayer l’inflation.Investir à crédit avec des taux d’intérêt en hausse impacte directement la **rentabilité de l’investissement et la distribution proposée aux investisseurs.

Toutefois, cela ne concerne pas les SCPI qui ne financent que peu de leurs acquisitions à crédit.** Elles utilisent davantage la collecte auprès des épargnants pour se développer.

3) Dans quel type de SCPI investir en cas d’inflation ?

Compte tenu de sa robustesse, la SCPI peut constituer donc un placement intéressant lors des périodes inflationnistes. Toutefois, pour espérer contrer l’inflation grâce à cet investissement, il convient de sélectionner avec soin la SCPI dans laquelle investir. Toutes les SCPI ne proposent pas le même rendement et ne réagissent pas de la même manière à l’inflation, renseignez-vous bien avant d’investir.

SCPI et inflation : tout ce que vous devez savoir

En quoi l’inflation profite-t-elle à la SCPI ?

L’immobilier locatif est un placement indexé sur l’inflation. Chaque solution locative prévoit généralement l’indexation des loyers sur l’Indice de Référence des Loyers dans le cas de l’immobilier résidentiel, l’Indice des Loyers Commerciaux (ILC) pour les commerces et l’Indice des Loyers des Activités Tertiaires (ILAT) pour l’immobilier tertiaire. Cet indice est calculé par l’INSEE à partir de l’évolution des prix à la consommation. Lorsque les prix augmentent, les loyers suivent cette courbe, ce qui profite à l’investisseur.

Est-ce sans risque d’investir dans une SCPI lors des périodes inflationnistes ?

Investir dans une SCPI n’est jamais sans risque. Inflation ou non, il existe un risque de perte totale ou partielle en capital. De la même manière, ni le montant ni la régularité du versement des revenus locatifs ne sont garantis.

A savoir avant d’investir

  • Acheter des parts dans une SCPI est un investissement immobilier long terme. Nous vous recommandons une durée de placement de plus de 7 ans.
  • Comme tout placement, celui-ci comporte des risques. Le capital investi et les revenus ne sont pas garantis : ils sont liés aux évolutions du marché de l'immobilier et au bon paiement des loyers par les locataires.
  • Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chacun et est susceptible d'être modifié ultérieurement.

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Ceci est une communication publicitaire. Renseignez-vous sur Iroko.eu avant d’investir.‍

SOURCES :

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/societe-civile-immobiliere-comment-faire#

https://www.notaires.fr/fr/immobilier-fiscalite/fiscalite-et-gestion-du-patrimoine/la-societe-civile-immobiliere-familiale-sci

https://www.aspim.fr/reglementation-scpi.html#11

https://www.amf-france.org/fr/espace-epargnants/comprendre-les-produits-financiers/placements-collectifs/scpi-un-autre-moyen-dinvestir-dans-limmobilier

https://www.impots.gouv.fr/particulier/societe-civile-immobiliere

https://www.aspim.fr/je-veux-comprendre-la-scpi.html#6

https://www.impots.gouv.fr/particulier/les-sci#:~:text=Une SCI qui exerce une,derniers détiennent dans la SCI.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2365

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2367

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2368

https://www.forbes.fr/business/linvestissement-immobilier-est-il-judicieux-en-periode-dinflation/

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13723

https://www.iroko.eu/classement-des-scpi-2021

dessin d'un bâtiment
Quelle est la durée d'investissement recommandée en SCPI ?
100
100
100
100
Publié le
3.1.2023
Antoine Charbonneau
Chargé des Relations Investisseurs